samedi 9 juillet 2011

La maison mère



Des carreaux blancs, un grand bar, des miroirs, des tables simples et jolies, une carte identique, des luminaires en forme de chapeau melon, une ambiance décontractée chic, les serveuses identiques… You’re not in New York City Baby. Bienvenue à la Maison mère, Paris, 9e. Des assiettes inspirées de la Grosse pomme (mention spéciale pickles à l’Assiette Brooklyn) sans faire du copié/collé made in US, une carte suffisamment sympa pour laisser place à l’hésitation et une carte du jour pour faire attendre la serveuse encore un peu plus.  Donc en entrée, pour ces Mlles : soupe de l’été Melon-basilic (bonne mais un peu huileuse) et Crab Cake (très bon, plein de saveurs, pas habituel, un vrai truc un peu nouveau et bon, good point.) En vin, un bourgogne aligoté bien frais qui faisait merveilleusement patienter entre les plats. 


Les plats justement. Belle assiette Brooklyn, digne du meilleur delicatessen de New-York : Pikles, pastrami parfaitement fumé, jambon de dinde, malossols (gros cornichons aigre-doux). Un peu copieuse, plus sympa à partager à plusieurs je pense, mais vraiment bonne. Tartare thon-saumon, très bon, manque un poil d’assaisonnement, mais bons poissons et steak de thon et purée de patate douce, digne d’une entrecôte, très bonne également. En dessert assiette de fromage-trois couteaux, un peu légère, mais surement parce qu’on était trois dessus… Et puisqu’une de nous trois y est retournée pour le brunch du dimanche, voici les impressions : bon comme la première visite, sauf un bémol : pas de menu donc les prix grimpent vite. Bon cadre, bonne cuisine, bar à cocktail à l’étage, bonne ambiance, good place !


La maison mère...
4 rue Navarin
Paris 9e
01.42.81.11.00

... En résumé
Une table : A l’étage, avec le bar
Un plus : L’ambiance chic et décontrac’
Un moins : Encore quelques ajustements en cuisine
Avec : Des potes
L’addition : Environ 25 euros

1 commentaire:

  1. Très bien résumé, une bonne petite soirée en somme! ;)

    RépondreSupprimer

Á vous de jouer: Jolis petits mots, râleries ou déclarations d'amour... Tout est permis mais n'oubliez pas de signer!